Ma bulle

Share on facebook
Share on pinterest
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

Ben oui, je vous parle de pandémie!

Mais pas seulement.

Le concept de « bulle » est devenu tristement connu au cours des deux dernières années. Il fallait respecter nos bulles familiales et, à l’école, il y avait les « groupes-bulles », tout ça dans l’intérêt collectif. Toutefois, on parle rarement de la bulle que plusieurs ont perdue dans cette situation : notre bulle personnelle!

Je me suis ennuyé de ma bulle à moi, mon petit espace privé chéri, à l’intérieur duquel je peux faire ce que je veux, me sentir comme je veux, écouter la musique que je veux… toute seule!

Mon chum/époux/géniteur de mes enfants et moi sommes ensemble depuis longtemps. Nous avons vécu des hauts et des bas ensemble, mais jamais nous n’étions restés dans la même maison, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pendant plus d’un an et demi. Ça te travaille un couple! Quand on travaille à l’extérieur, à la fin de la journée, on est contents de se retrouver, on a eu le temps de s’ennuyer un peu, on a des choses à se dire. Maintenant, on passe nos matins, nos pauses café, nos dîners, nos soirées et nos nuits ensemble. On a beau être amoureux, un moment donné, il reste peu à se raconter. On a beau s’aimer, un moment donné, on se passerait de la présence de l’autre, de ses bruits, de ses traîneries… Je sonne comme une blonde épouvantable, mais je sais qu’il pense la même chose. Beaucoup de couples ont vécu cette situation cette année : ça passe ou ça casse!

Puis, il y a les enfants, trois en l’occurrence. Depuis qu’ils sont nés, j’organise ma vie pour passer le plus de temps possible avec eux. Je suis la première à le dire : on devrait choisir de voir le confinement comme une bénédiction, du temps à la maison avec nos enfants qu’on n’aurait jamais eu sans la pandémie.

Sauf que.

Les moments passés avec les enfants en confinement n’ont pas constitué ce que j’appelle du temps de qualité. Pendant l’école à la maison, je travaillais, j’aidais les grands avec leurs travaux et je m’occupais du petit dernier. Au bout du compte, je n’ai donné le meilleur de moi à personne : ni mon employeur ni mes enfants. Et surtout, tout ça a laissé bien peu de place pour mon temps toute seule avec moi-même, dans ma bulle.

À mesure qu’on sort tranquillement la tête de l’eau (espérons), c’est un réel bonheur pour moi de retrouver les amis et la famille qui m’ont manqué pendant la dernière année, mais c’est aussi avec plaisir que je retrouve ma liberté, ma routine, et ma propre petite bulle!

Et vous, avez-vous une bulle personnelle? 😊

Marie-Pier

Laisser un commentaire

Marie-Pier

Marie-Pier

Articles récents

Qui sommes-nous ?

ThéraSens est une entreprise de l’Outaouais qui offre des produits thérapeutiques/aromatiques pour toute la famille.

Suivez-nous